La radio rétroalvéolaire

La radio des dents qui permet de voir, directement en salle de soin, le détail de quelques dents 

Illustration Radio rétroalvéolaire chez Vertuo Santé

Pourquoi les radiographies dentaires sont-elles importantes ? 

Les radiographies, communément appelées radios des dents, sont un outil important pour aider votre chirurgien-dentiste à diagnostiquer correctement vos besoins en santé buccodentaire. Elles lui permettent de voir au-delà de ce que l’œil nu peut voir. Nos centres dentaires ne sont pas des centres de radiologie dentaire à proprement parlé mais sont très équipés pour permettre de réaliser de nombreux examens.

Pourquoi les radiographies dentaires sont-elles importantes ?

Radio « Rétroalvéolaire » 

Une radiographie rétroalvéolaire est une radio réalisée en plaçant à l’intérieur de la bouche au niveau de la dent examinée un petit capteur d’environ 5cm x 4cm (film radiologique recouvert d’une protection). Elle fait généralement l’objet d’un affichage numérique mais peut être également imprimée sur papier. Elle concerne de 1 à 3 dents avec un fort grossissement. Elle apporte une vision très précise de la couronne, de la racine, de l’os autour de la racine ainsi que des traitements déjà réalisés (dévitalisation, pivots, composite, plombage…).

Pour y parvenir, le praticien Vertuo positionne le capteur dans la bouche du patient contre les dents visées puis approche le cône de radio monté sur bras articulé pour le positionner près de la joue. Il appuie ensuite sur le déclencheur pour faire la radio.

La radio rétroalvéolaire est faite avant les soins pour établir un diagnostic et/ou après les soins pour contrôler une dévitalisation par exemple.

Radio « Rétroalvéolaire »

Comment une radio rétroalvéolaire est-elle prise en charge? 

La question du prix d’une radio des dents est souvent posée. Les radiographies rétroalvéolaires sont en général prises en charge par la Sécurité Sociale sur la base de remboursement de votre régime (70% pour le régime général, 90% en Alsace-Moselle). Votre mutuelle complémentaire complète, selon votre contrat, plus ou moins la différence.

Comment une radio rétroalvéolaire est-elle prise en charge?

Qu’est ce que le bilan long cône ?

Son nom « long cône » vient du tube fixé sur l’appareil de radiologie pour obtenir des plans parallèles. Cet examen radiologique consiste à réaliser ce que l’on appelle un Status radio. Il s’agit de prendre à l’aide de radios rétroalvéolaires l’ensemble des dents de la bouche. Ainsi, un nombre important (8 à 21) de radios rétroalvéolaires peut être réalisé pour couvrir les arcades du maxillaire et de la mandibule.

Le fort grossissement permet de visualiser, avec plus de précision que la radio panoramique, les éventuels problèmes liés l’os qui soutient les dents, les dents elles-mêmes et les racines.

Le bilan long cône est indiqué pour le diagnostic et le suivi :

L’examen réalise ainsi un bilan complet des 2 maxillaires. Sa réalisation doit être faite de façon standardisée et reproductible, pour comparer les clichés entre 2 périodes et constater par exemple l’évolution d’un traitement.

Même si l’appareil projette une faible dose de radiations et un gilet de protection en plomb habille le haut du corps, la femme enceinte doit impérativement le signaler avant l’examen.

Qu’est ce que le bilan long cône ?

Quelle est la quantité de rayonnement avec les radiographies dentaires ? 

  • Un ensemble de 4 radiographies rétroalvéolaires expose le patient à une dose de 22 à 51 microSv (microSievert).
  • Un examen panoramique entraîne des expositions d’environ 5 à 25 microSv.
  • Un bilan « long cône » entraîne une grande variété d’expositions d’un peu moins de 20 microSv à 700 microSv selon le nombre de radios réalisées, la taille de l’image et la marque de l’appareil radio utilisé. Ceux des centres Vertuo font partie de ceux qui entraînent le minimum de rayonnements.

Pour comprendre ce que cela représente, il faut comparer cette quantité à la quantité moyenne de rayonnement de fond (rayonnement dû à l’environnement) : une personne est exposée en moyenne, dans le monde, à 2400 microSv par an.

Quelle est la quantité de rayonnement avec les radiographies dentaires ?
sed leo elit. porta. felis justo